Rechercher
  • Asmaa

Mojave Phonebooth

L'extraordinaire histoire d'une cabine téléphonique plantée seule en plein désert des Mojave en Californie



L'iconique cabine téléphonique a été construite sur une piste à 13km de la route bitumée la plus proche, en plein désert des Mojave en 1948. Elle servait de communication aux mineurs de pierre et avait été installée là à la demande de l'entreprise Emerson Ray en charge de l'exploitation du cône volcanique.


Un habitant de Los Angeles repère la cabine et décrit sa trouvaille dans une courte lettre à Wig Out, une revue underground, en incluant le numéro de téléphone de la cabine. Godfrey Daniels, informaticien de son état, tombe sur la lettre et fasciné, appelle le numéro. Il est tellement excité qu'il pousse ses amis à faire de même, et après moult essais, quelqu'un répond enfin. Il s'agit d'un mineur de passage sur la piste avec qui il a une brève discussion. Il décide d'aller voir la cabine de plus près et demande même à un ami de l'y appeler.

De retour, Godfrey, ou Doc en ligne, décrit son aventure dans ce qui deviendra le premier des nombreux sites qui seront dédiés à la cabine de Mojave. Très vite, des fans enthousiastes commencent à appeler, certains vont sur place et répondent aux appels des premiers. D'étonnantes histoires sont enregistrées, écrites et filmées avant d'être postées en ligne. Nous sommes en 1997, internet commence à gagner en popularité et la cabine de Mojave devient virale.

Le lieu devient sacré. John Gilionna, journaliste du LA Times, rapporte une des histoires les plus insolites : il déclare avoir rencontré un homme qui aurait répondu à plus de 500 appels après avoir passé 32 jours près de la cabine. Le Saint Esprit lui aurait sommé de venir répondre.



Cependant, l'attrait pour la cabine provoque également le mécontentement des habitants de la région ainsi que de plusieurs mouvements écologistes. Ils rappellent que le désert de Mojave est une réserve naturelle protégée et que le trafic et les attroupements de curieux sont nuisibles au désert. En 2000, suite à la demande du service des parcs nationaux, la cabine est retirée.

Pendant encore quelques années, le pèlerinage continue. Des fans considèrent ce qui reste des fondations de la cabine comme une pierre tombale qu'ils décorent et célèbrent. Finalement, même ces fondations sont retirées.

Pourtant, ce n'est pas là la fin du mythe. L'histoire, ou plutôt les histoires, de la cabine de Mojave en ont inspiré plus d'un : documentaire, film, court-métrage, nouvelle... C'est notamment à travers l'épisode de 99% Invisible Podcast dont elle a fait objet que j'en ai entendu parler.


En France, à Paris, cette cabine a inspiré l'artiste Sophie Calle dans la conception de son œuvre Téléphone en 2006 en collaboration avec Frank Gehry. L'œuvre a été commandé pour accompagner le Tramway des Maréchaux Sud (2006-2012). Cette cabine publique dépourvue de cadrant, ne servait qu'à recevoir les appels aléatoires de l'artiste qui s'était engagée à appeler 5 fois par semaines pendant 3 ans.


Pour les curieux, le site de Doc existe toujours : Adventures with the Mojave phone booth. http://www.mojavephoneboothbook.com/

Il travaille actuellement à l'écriture d'un mémoire.


31 vues0 commentaire